skip to Main Content
redaction@politicregion.fr
Nom De La Région / Pour « Bastir! » C’est L’Occitanie Qui Prime

Nom de la Région / Pour « Bastir! » c’est l’Occitanie qui prime

Le mouvement occitan « Bastir! » s’est mobilisé depuis une vingtaine de jours dans l’ensemble de la grande région en vue d’inciter la population à soutenir son choix : « Occitanie ». Qu’en sera-t-il au final ?

Rappelons que la campagne de consultation du Conseil Régional visant à fixer un nom au nouveau territoire s’est terminée ce vendredi 10 juin au soir, à minuit. Et que si le sondage ne fera pas office de scrutin, ils pourraient influer dans une certaine mesure sur la décision des élus régionaux, en assemblée plénière le 24 juin, en amont de la validation officielle du gouvernement et du Conseil d’Etat. C’est précisément dans le cadre de cette vaste consultation à l’échelle régionale que s’est immiscé le mouvement occitan « Bastir! » Un pied dans la culture, l’autre dans la politique, ce collectif est né il y a plusieurs années, et a créé une section « Gascogne toulousaine » à cheval sur trois départements : Haute-Garonne, Gers et Tarn-et-Garonne. Depuis une vingtaine de jours les militants de “Bastir” sillonnent la Région, marchés et manifestations, pour inciter la population à se mobiliser. En particulier autour du nom « Occitanie », « Occitanie-Pays Catalan » par défaut.

Géographiquement au cœur de l’Occitanie

« On a commencé à l’Isle-Jourdain (Gers) en proposant de voter en faveur du nom d’Occitanie qui correspond le plus à l’Histoire et pas seulement à la langue. On s’est aperçu qu’il y avait un vrai engouement. C’est un compteur qui nous a étonnés. Sinon, nous aurions commencé cette histoire plus tôt ! Mais quoiqu’il en soit on l’aura fait et on ne regrettera rien. » C’est ce qu’explique longuement Jean-Luc Davezac, l’un des membres de ce collectif qui se revendique libre. 

On s’est aperçu qu’il y avait un vrai engouement

L’Occitanie, choix symbolique mais réducteur d’une carte territoriale beaucoup plus vaste ? Un argument réfuté par le mouvement occitan pour qui « nous sommes géographiquement en son cœur ». Quant à l’identité catalane : “La Catalogne est une partie de l’Occitanie. Il y a un an, nous sommes allés à une réunion vers Narbonne, on commençait à parler des Régionales. Il y a quelque chose entre les Catalans et nous ; certains sont venus nous rejoindre dans notre mouvement. » Une fois la région nommée, la suite de l’aventure pour « Bastir! » sera ancrée dans les élections futures. L’enjeu dépasse cette fois-ci le cadre culturel mais réside dans le fait d’investir cette même culture au cœur de la politique en vue de pratiquer celle-ci « autrement », et ce en dehors des clivages traditionnels.

Back To Top